Articles nouveaux du Petit Robert 2013

Publié le 29 août 2012
Dernière modification : 2 avril 2014

Le Petit Robert 2013 est paru le 14 juin 2012. Il s’agit d’une mise à jour de taille normale du millésime précédent. Le nombre d’articles nouveaux est cette année encore dans la moyenne, avec une centaine d’unités, auxquelles il faut ajouter les sens nouveaux ajoutés dans des articles déjà présents en 2012.

La couverture du dictionnaire est renouvelée mais reste dans l’esprit de 2012 avec une typographie stable depuis 2007 et bien identifiable, des couleurs élégantes (noir, blanc, or) et une nouvelle citation ronflante d’Alain Rey, qui n’apparaît d’ailleurs plus depuis 2007 dans l’ours de la nouvelle édition.

Les 101 articles nouveaux du Petit Robert 2013, que j’ai relevés par une comparaison manuelle avec le millésime précédent, sont disponibles sur cette page. Jusqu’à l’année dernière, j’utilisais à ce stade du compte rendu une formule pour signifier que cette publication de mots nouveaux n’avait pas pour but de gêner les lexicographes et les éditeurs, mais de guider les utilisateurs dans leur consultation ou leur achat. Manifestement, cette publication gêne considérablement les auteurs du dictionnaire, qui me l’ont fait savoir par la voix du juriste des éditions Le Robert, en août 2011. Mais m’est-il permis de faire autre chose qu’une lecture poussée du nouveau millésime, une publication d’un compte rendu et de mots nouveaux, quand je vois que tous les médias, unanimement, célèbrent toute parution dictionnairique en reprenant sans recul et sans critique les éléments prémâchés par l’éditeur dans le dossier de presse du produit ? Les utilisateurs potentiels du Petit Robert méritent-ils d’être traités comme des consommateurs de bas étage ? Pourquoi s’acharner à axer la publicité sur le pourcentage infime de mots nouveaux, en prétendant souvent à tort n’avoir supprimé aucun article et en faisant croire que tout le contenu est revu chaque année (cf. cette publicité mensongère pour le 2008) ? Je milite pour une information plus complète sur le produit, car l’enjeu est énorme : c’est leur dictionnaire que les locuteurs d’une langue prennent pour référence.

Parmi les mots nouveaux, les tendances habituelles se dégagent. Plusieurs termes du vocabulaire de l’informatique, de la médecine ou de la biologie font leur entrée. On trouve également bon nombre de mots en rapport avec l’art culinaire, désignant notamment des spécialités importées d’autres pays ou cultures. Plusieurs mots du vocabulaire familier sont introduits, ainsi que des mots marqués « didactique ». De plus, des pays et provinces francophones (Luxembourg, Algérie, Maroc, Québec, etc.) fournissent une bonne part des mots nouveaux. Enfin, il est à noter que des domaines de spécialité qui n’avaient pas été à l’honneur depuis 1997 se voient enrichis de nouvelles unités dans la nomenclature : antiquité grecque (hubris ou hybris), littérature (dystopie), océanographie (gyre), physique nucléaire (corium), psychiatrie (borderline, paraphilie).

Bien que 40 % environ de ces mots nouveaux aient déjà été introduits dans le Petit Larousse ces dernières années, leur moyenne d’âge (calculée à partir des dates de première attestation) est basse, encore un peu plus basse que celle des mots de l’année dernière. En introduisant dans le dictionnaire des mots attestés en français depuis moins de dix ans, comme goji, cupcake, permalien, à l’arrache, rétrolien ou botoxé, les auteurs appliquent un programme lexicographique centré sur les mots récents et laissant toute leur place aux néologismes.

Une fois encore, beaucoup de citations récentes ont été ajoutées au fil des pages. De nouveaux auteurs contemporains font leur entrée dans le dictionnaire par la voie de la citation : Caryl Férey (aux articles hacker et label), Fabrice Humbert (pack), Olivier de Kersauson (caillou, propulsif), Carole Martinez (crevé, ksar). D’autres poursuivent sur leur lancée : Olivier Adam (basta), Éric Cherrière (rottweiler), Jacques Chessex (syndic), Claude Michel Cluny (dindon), Virginie Despentes (racaille), Marc Dugain (brise-glace), Jean Échenoz (siliconer), David Foenkinos (fantasme), Anna Gavalda (cul), Yannick Haenel (snifer), Michel Houellebecq (tandouri), Régis Jauffret (penthouse), Thierry Jonquet (apéro), Dany Laferrière (fenêtre), Christine Orban (chouchou), Yann Queffélec (guili).

En plus des mots nouveaux et des citations ajoutées, on trouve des sens et des composés nouveaux, dont certains sont publiés au bas de cette page. Une fois encore, tous ces ajouts sont réalisés sans contrepartie. Quand quelques exemples sont supprimés ou que telle définition est coupée, c’est avec bon sens. Les lexicographes ne sont plus du tout à la recherche de la place nécessaire pour introduire les nouveautés. Plus les années passent et plus la nouvelle maquette introduite en 2007 se révèle être un coup de maître. Avec elle, le Petit Robert pourra continuer à s’enrichir pendant une bonne décennie sans devoir changer d’apparence et sans que les pages paraissent surchargées.

Il me reste à évoquer le grand chantier entrepris dans ce millésime 2013, le même qu’en 2009 : l’orthographe. J’ai relevé dans le texte près de 1000 retouches relatives à l’orthographe. La percée des Rectifications de l’orthographe, qui avait connu un important épisode en 2009, continue doucement. Mais en dehors de ce secteur de l’orthographe balisé par un texte officiel, les lexicographes ont entrepris de clarifier le statut des noms employés comme des adjectifs – qui désignent entre autres des couleurs (fraise, noisette, prune) ou des activités professionnelles (décorateur, liquidateur, programmeur). Très souvent, le statut de l’élément (est-il adjectif, nom employé adjectivement, élément de composé, nom employé en apposition ?) est revu, mais au final aucune logique d’ensemble ne se dégage de cet exercice hasardeux : beaucoup de choses ont bougé, mais le désordre reste le même. Seules véritables avancées : le pluriel est désormais indiqué dans presque tous les cas, et l’usage du trait d’union est rendu à peu près systématique (trait d’union dans les composés, pas de trait d’union pour les noms employés en apposition – reste à savoir comment départager composition et apposition…). Il demeure quelques cas non traités, principalement ceux qui ne sont pas annoncés par un signe comme « en appos. » ou « adjt », peut-être parce qu’ils n’ont pas été repérés par les lexicographes.

Le prix du Petit Robert est en augmentation, mais ce passage de 59 à 60 € (en petit format) correspond à quelques centimes près à l’augmentation de la TVA sur le livre. L’accès au Petit Robert en ligne offert pour un an lors de l’achat de la version papier est toujours d’actualité. Et en plus de la version sur cédérom qui devrait paraître prochainement, le dictionnaire s’installe aussi désormais sur iPad. Cette pluralité de supports vous encouragera certainement à le consulter davantage, mais pour cela, il vous faudra d’abord acheter la dernière édition du Petit Robert, qui se bonifie avec l’âge.

acérola ou acerola

amaretto

anosognosie

anthropisation

anthropisé, ée

anthropocène

archéométrie

arrache (à l’)

audiodescription

balaise → balèze (renvoi)

balèse → balèze (renvoi)

belgitude

bento

biomarqueur

biopic

blender

bobettes

bo bun ou bobun

boguer

borderline

botox

bugger

cachaça

caster

chimérisme

chum

cogénération

comater

compétitionner

coqué, ée

corium

cuberdon

cupcake

cyberdépendance

débarque

3. décocher

déneigeuse

dermatologique

DivX

dystopie

exéma ; exémateux → eczéma ; eczémateux (renvoi)

francocentrisme

géocroiseur

gloup ou gloups

gnaule → gnole (renvoi)

goji

granulomatose

gravlax ou gravlaks

gyre

hégémonique

houlomoteur, trice

hubris ou hybris

hydrolien, ienne

initialer

jello

lager

lol

2. mâchurer → machurer (renvoi)

makrout ou makroud

marrade

merluchon

méthylation

minaudière

mox ou MOX

netbook

neurorécepteur

notebook

oscariser

panna cotta ou pannacotta

paraphilie

patientèle

pepperoni

permalien

phô

pipeauter ou pipoter

piqueteur, euse

3. pointeur → pointer (renvoi)

prépension

prépensionné, ée

prépensionner

prioriser

psychoter

radiotoxicité

radiotoxique

réseautique

rétrocommission

rétrolien

salomé

sheikh → cheik (renvoi)

sixain → sizain (renvoi)

sloche

soya → soja (renvoi)

stigmatisant, ante

subclaquant, ante

taxage

télémédecine

téléportation

trabendiste

trabendo

unifamilial, iale, iaux

urgentologue

Mots cachés

archéomètre (sous archéométrie)

botoxé, ée (sous botox)

cyberdépendant, ante (sous cyberdépendance)

e-mailing (sous mailing)

neuropsychologique (sous neuropsychologie)

priorisation (sous prioriser)

radiochimique (sous radiochimie)

Articles déjà présents recevant un nouveau sens (liste non exhaustive)

ambitionner

atome

billet

burlesque

charnière

fenêtre

finish

galette

humaniser

implosion

liquidateur, trice

minotier, ière

off

panade

perpète (à) ou perpette (à)

préfet

rince-bouche

set

surbooké, ée

violet, ette

Composés nouveaux (liste non exhaustive)
* : article dans lequel le composé est défini

*accrocher ses patins

*bar laitier

passer, frapper dans le *beurre

arranger les *bidons

agent, agente de *bord

coup de *bourre

*cisaillement de vent

objet *communicant

objets *communicants et intelligents

pôle de *compétitivité

nom *comptable

*couloir de la mort

accident de *criticité

*cryptogramme visuel d’une carte de paiement

*dégainer le premier

*diagnostic de performance énergétique (DPE)

*eau(x) grise(s)

*eaux noires

parc *éolien, ferme *éolienne

d’*excellence

les villes *fantômes

*ferme de contenus

mémoire*flash

*gaz de schiste, *gaz de charbon

la *génération X

la *génération Y

*humanisation d’un virus

les *indignés

faire qqch. des deux *mains

*mandat cash

*marée verte

*média social

pêche *minotière

art *modeste

agence de *notation

*nuage radioactif

*nuage volcanique, éruptif

*nuage de tags

*nuage informatique ; informatique en *nuage

œuvre *orpheline

*perturbateur endocrinien

*polluant organique persistant (POP)

*porcelaine tendre artificielle ou à fritte ou française

*porcelaine tendre naturelle, ou anglaise

*porcelaine dure ou à pâte dure ou feldspathique

la *queue du Mickey

décrocher, attraper la *queue du Mickey

*redistribuer les cartes, les rôles

*scaphandre Mururoa

fonds *souverain

dette *souveraine

se *sucrer le bec

soins de *suite (et de réadaptation)

gardien(ne) du *temple

Valid XHTML 1.0 Strict